Rapport Spinetta : de la provocation à la déclaration de guerre

Publié le par Syndicat FiRST

 

Les différents éléments livrés par le Gouvernement en amont de la publication du rapport officiel du rapport Spinetta confirment, comme FiRST le craignait :
 
  • que les grandes orientations du Gouvernement touchant à la SNCF ont été effectivement arrêtées de longue date, les rapports qui se succèdent n'ayant pour seul but que de leur offrir un alibi.

 

  • que les propositions du rapporteur visent à transformer radicalement la SNCF qui risque de "fêter" aujourd'hui son 80ème et dernier anniversaire

 

  • que les attaques menées contre les acquis sociaux du personnel n'ont jamais été aussi virulentes depuis la création de l'Entreprise, avec notamment la perspective de remise en cause du Statut des cheminots et à terme de ce qu'il reste de leur régime spécial de retraite.

 

  • que les arguments livrés pour justifier cette réforme relèvent d'une cinglante mauvaise foi
 
Dans l'état actuel des choses, les propositions Spinetta relèvent de la provocation. Si elles devaient se transformer en décisions, celles-ci constitueraient alors une véritable déclaration de guerre contre les cheminots.
 
Un conflit de grande ampleur ne pourrait être évité.... d'autant plus que les cheminots n'auraient plus rien à perdre.
 
FiRST prendra toute sa part dans la défense des cheminots, espérant que cette fois, face aux enjeux, les plus puissantes organisations syndicales préféreront l'unité à l'exclusion.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article