FiRST solidaire des fonctionnaires !

Publié le par Syndicat FiRST

 

Les syndicats de fonctionnaires les appellent à se mobiliser le 10 octobre

Les revendications portent essentiellement sur :

  • Le gel de la valeur du point d’indice
  • le rétablissement de la journée de carence
  • la perspective de 120 000 suppressions d’emplois dans la fonction publique

Ces salariés seront marginalement rejoints par les routiers, à l’appel de 2 de leurs syndicats.

  • FiRST estime que seule une réelle solidarité entre salariés du public et du privé peut être de nature à infléchir la politique anti-sociale mise en oeuvre par le gouvernement.
  • FiRST apporte bien sûr tout son soutien aux collègues fonctionnaires et invite les cheminots qui le peuvent à grossir les rangs des manifestations.
  • Pour autant, FiRST n’appelle pas les agents SNCF à faire grève le 10 octobre, dans la mesure où l'action du 10 a été délibérément organisée autour d'une problématique en partie externe à l’Entreprise.
  • FiRST regrette l'absence de dynamique interprofessionnelle et le plus le manque d'unité syndicale à tous les niveaux. Seule l’union de tous les salariés, appelés par l’ensemble des organisations syndicales,sera de nature à stopper les reculs sociaux qui nous sont imposés, à la SNCF comme ailleurs.
  • FiRST a été de tous les combats, notamment contre la première loi travail. FiRST a appelé à  deux reprises (arrêts de travail des 12 et 21 septembre 2017) les cheminots à faire grève contre les ordonnances visant à précariser encore plus le monde du travail et face aux provocations répétées du chef de l’Etat (suppression du régime général en contrepartie d’une reprise partielle de la dette de l’Etat liée aux infrastructures ferroviaires).
  • FiRST s’étonne que parmi les syndicats qui appellent à l’action, voire à la grève le 10 octobre figurent deux syndicats d’accompagnement qui ont validé l’éclatement de la SNCF (réforme « portant ferroviaire » de 2014) et, par leur inaction, les ordonnances modifiant le code du travail. Cela interpelle quant à la réelle finalité du mouvement du 10 à la SNCF !

Comme par le passé, FiRST n’hésitera pas à appeler les cheminots à des actions plus dures, lorsque  les conditions seront réunies pour aboutir au succès de actions menées.

FiRST revendique une réelle unité syndicale, un rassemblement public-privé, pour contrecarrer ENSEMBLE les menaces qui pèsent sur les salariés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article