Suppression du Régime Spécial : Macron déclare la guerre aux cheminots !

Publié le par Syndicat FiRST

 

Le journal "Le Monde" a fait paraître ce matin le résumé d'un échange entre le Président de la République et quelques cheminots. Dans le collimateur, le Statut, le régime général de retraite... Voir un résumé des propos de Macron ICI

 

 

FiRST est TOTALEMENT OPPOSEE aux orientations présentées par MACRON.

FiRST considère que le Président de la République vient de déclarer la guerre aux cheminots et qu'une première riposte rapide est nécessaire.

FiRST appelle tous les cheminots à cesser le travail le 12 septembre

 

Le communiqué de FiRST ci-dessous :

 

De multiples études ont démontré que la « dette Infrastructures » de la SNCF relève de la responsabilité essentielle de l’Etat. La SNCF a intégralement financé les premières lignes TGV, dont la construction avait été décidée par l’Etat. De même, la SNCF porte quasiment seule le fardeau de l’entretien et de la remise en état d’un réseau ferroviaire pourtant ouvert aux opérateurs privés depuis 2003.

Pour FiRST, il est totalement hors de question, sur la forme comme sur le fond, que les cheminots financent par la disparition de leur régime spécial une dette qui n’est ni la leur, ni celle de leur entreprise.

Sur ce point, les propos du Président de la République visant à éponger une partie de la dette en contrepartie de la disparition de cet acquis sont totalement intolérables.

Inadmissible parce que profondément injuste, cette approche n’est pas à interpréter comme une banale provocation. C’est une véritable déclaration de guerre.

FiRST s’interrogeait sur les modalités de sa participation aux actions menées le 12 septembre contre une réforme de la législation du travail déjà très défavorable aux salariés.

Face à la déclaration de guerre de Macron, une seule solution : la grève. FiRST appellera donc à son tout les cheminots à cesser le travail le 12 septembre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article