Loi travail : le jour J

Publié le par Syndicat FiRST

 

 

Le secret a été bien gardé mais tout le monde semble au courant. Ou alors tout le monde se trompe ou a été trompé. « Aucun d'entre eux, ni les organisations de salariés ni celles des employeurs, n'a vu le texte avant cette nuit »  confiait encore récemment un proche du Président de la République. Certes, mais les « fuites » et certains positionnement syndicaux et patronaux avant même la parution de celui-ci révèlent que certaines ententes auraient bien évidemment eu lieu. En dehors des grands principes affichés qui, eux, semblent immuables, ce sont les équilibrages et les déclinaisons de la future loi qui importent réellement.

 

Dans cette énième réforme du droit du travail, ce qui devrait importer avant tout, pour les représentants des salariés, ce sont les conséquences réelles des mesures sur leurs mandants. FiRST s'efforce d'adopter approche pragmatique, prenant ses distances par rapport à l’accompagnement systématique pratiqué par certains, et à l’opposition dogmatique nourrie par d’autres. Les confédérations qui ont participé aux négociations ont-elles recues, pour certaines d’entre-elles, de sérieuses garanties ? Quelle crédibilité accorder à ce nouveau Gouvernement sachant que pour bon nombre de ses prédécesseurs, les promesses n’ont engagé que ceux qui y croyaient ? Comment analyser le satisfecit ostensiblement affiché par le Medef depuis quelques jours ?

 

FiRST analysera texte et contexte avant de se prononcer sur une action éventuelle, sachant que comme nous l’avions annoncé dans notre post d’hier, l’unité syndicale ne sera pas au rendez-vous. Il sera également important d’examiner le ressenti du terrain, celui des militants éloignés des appareils syndicaux, et d'apprécier le sentiment des salariés, premiers concernés. Rendez-vous bientôt !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article